En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Don du sang un acte de générosité

Ecrit par Geoffroy Didier

Les conditions limitant le don du sang des hommes homosexuels sont arbitraires et choquantes

Don du sang un acte de générosité

Le don de son sang est un acte de générosité et une initiative citoyenne que les responsables politiques doivent encourager et faciliter. Il fait partie des gestes concrets et des responsabilités individuelles qui contribuent à la cohésion d’un pays. En 2014, plus d’un million et demi de nos concitoyens ont donné leur sang en France, et ils furent très nombreux à agir ainsi au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. 

Depuis lundi 11 juillet, les hommes homosexuels ont désormais le droit de donner leur sang, mais à une condition particulièrement arbitraire : l’abstinence sexuelle depuis au moins douze mois. Cette restriction est discriminatoire.

Derrière l’avancée affichée, se niche une limitation basée sur une conviction d’un autre âge : l’idée que le SIDA serait une maladie nécessairement et uniquement liée à l’homosexualité. Cette idée est objectivement fausse : ce sont les comportements qui sont susceptibles de poser un problème, pas l'orientation en soi.

Je propose, par conséquent, que les restrictions aux dons du sang en France soient exclusivement conditionnées aux pratiques sexuelles dangereuses, mais jamais à l'orientation d’un homme ou d’une femme. Dans un esprit de responsabilité et de générosité, les hommes homosexuels doivent pouvoir effectuer des dons du sang comme tout hétérosexuel. 

Êtes-vous d'accord ?

100%
0%