En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

L’alimentation de nos enfants

Ecrit par Corinne Del
L’alimentation de nos enfants

Ce qui m’inquiète c’est que nos enfants mangent de moins en moins de produits frais, ils ne mangent que des produits transformés et qui font que ma fille est déjà pubère à 8 ans. La bonne nourriture n’est pas forcément chère, elle est juste moins accessible.

Dans nos supermarchés, la majorité des produits qui sont proposés à la consommation contiennent des aditifs qui sont faits pour conserver plus longtemps les aliments. Ces aditifs poussent à la consommation excessive et qui participent donc au  gaspillage alimentaire. Je vous donne un exemple très simple : les produits laitiers peuvent être consommés beaucoup plus longtemps que ce qui est indiqué sur  l’emballage, par contre les fruits que l’on achète dans les supermarchés ne peuvent être consommés que dans les deux jours suivant leur achat. Voyez-vous le déséquilibre ? Je  me retrouve avec un réfrigérateur qui contient une nourriture avariée.  

Ce qui me chagrine le plus c’est le rapport au goût. Lorsque j’ai eu le temps je suis allé au marché et j’ai pu gouter un morceau de cantal d’un petit producteur, je peux vous  dire que le goût n’avait rien à voir avec ce que j’avais l’habitude de manger. Il m’arrive très souvent d’avoir des surprises gustatives sur des choses simples. Ça ne devrait plus être une exception mais la norme. 

La bonne nourriture n’est pas forcément chère, elle est juste moins accessible, pourquoi ne pas privilégier la qualité à la quantité dans l’industrie agroalimentaire ?  

Cela fatiguerait moins nos agriculteurs.  

Je souhaiterais que l’école apprenne à nos enfants à consommer : comment remplir notre panier de courses ? Comment réussir à s’approvisionner avec un budget donné ? Ce n’est pas un cours sur le gaspillage alimentaire, c’est une éducation à la vie quotidienne, un nouveau rapport au corps pour mieux le respecter.

Êtes-vous d'accord ?