En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.

Le changement c'est pour quand ?

Ecrit par Jacques
Le changement c'est pour quand ?

Je m'appelle Jacques, j'ai 68 ans et je suis retraité de la fonction publique. J'ai une sensibilité de gauche qui me vient de mon héritage familial mais j'ai déjà voté à droite. J'ai voté Nicolas Sarkozy en 2007 et, devant son échec, j'ai voté François Hollande à la présidentielle suivante. A chaque fois ils nous ont promis le changement et nous n'avons rien vu.

Nos hommes politiques semblent tous être là pour prendre le pouvoir et le garder le plus longtemps possible sans agir vraiment pour nous, les petits. Je ne parle même pas spécialement des retraités qui sont dévalorisés, mis de côté et payés une misère alors qu'ils ont travaillé toute leur vie. Je parle, en général, de tous ceux qui ont envie que leur vie change, qui espèrent à chaque élection et ne voient finalement rien venir.

J'ai voté Front National aux européennes et aux régionales parce que je voulais dire aux politiques qu'on n'arrive plus à vivre décemment.

Aujourd'hui, qu'avons nous à un an de l'élection présidentielle ? La gauche, je n'y pense même pas, devant l'échec de François Hollande et le conservatisme de l’aile qu'on appelle les frondeurs. Le FN, je n'aimerais pas voter pour eux pour la présidentielle, c'est un cap que je ne veux pas franchir. Et à droite, c'est toujours les mêmes qui s'accrochent : Sarko, Juppé, Fillon et les nouveaux comme Bruno le maire ne comprennent pas notre vie et parlent comme les anciens.

Alors, maintenant il y a vous, Geoffroy Didier. Je ne dis pas que je voterai avec certitude pour vous car j'attends de voir tous vos projets mais votre parcours, votre métier à côté, votre jeunesse et votre envie de changement me donne en tout cas envie de vous écouter avec attention. Je vous fait confiance pour faire en sorte que je n'ai pas à voter Front national l'an prochain.

Êtes-vous d'accord ?